Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG EL MILIA DZ

Nouvelle régionale

10 Juin 2014, 19:56pm

Nouvelle régionale

Production agricole : Une évolution jugée remarquable

L’évolution de la production agricole, jugée remarquable, a permis d’atteindre des indicateurs de croissance appréciable, indique un communiqué des services de la wilaya. C’est à partir d’une analyse des statistiques ayant trait aux résultats obtenus en matière de production agricole qu’il a été fait une telle appréciation. De ce fait, la mise en place du contrat de performance et la mise en œuvre de la politique du renouveau agricole sont citées comme les actions ayant concouru à l’atteinte de ces résultats. Le maraîchage, l’arboriculture, l’oléiculture et les productions animales sont les filières les plus touchées par cette évolution ces cinq dernières années. Le maraîchage constitue actuellement dans la wilaya de Jijel la filière la plus importante marquée une extension de la plasticulture. Cette dernière filière a réalisé en 2013, une production de 1 230 048 quintaux contre une production moyenne de la période allant à 2009, de 807 318 quintaux. On relèvera aussi la forte expansion de la culture de la fraise dont les surfaces exploitées sont passées de 158 ha il y a quelques années, à 245 ha en 2014 avec une prévision de production de 73 746 quintaux, plaçant ainsi la wilaya à la première place à l’échelle nationale. Il y a lieu aussi de noter des taux d’évolution de la production dans celle animale notamment la viande blanche, l’œuf et le lait qui ont enregistré des évolutions de respectivement 449%, 52% et 13% par rapport à la moyenne de production de la période 2005-2009. Le soutien accordé par le fonds national de développement de l’investissement agricole (FNDIA) a, quant à lui, triplé depuis 2001 passant de 12 millions de dinars à plus de 36 millions de dinars. A fin octobre 2013, la situation montre la pose de 203 ha de serres, la plantation arboricole sur 2159 ha, l’installation de 53691 ruches pleines, de réseau d’irrigation au goutte-à-goutte et aspersion sur 511 ha, et la réalisation de 4144 ouvrages d’irrigation (puits et bassins). Un autre facteur a tout de même caractérisé le secteur agricole ces dernières années, à savoir le changement de vocation de certaines terres, abritant actuellement les parcs pour les véhicules importés via le port de Djen djen. On y voit des voitures pousser comme des champignons !

-El Milia : Le bricolage à la peau dure

Heureux et souriant de toutes ses dents, le P/APC de ville d’El Milia n’a pas raté l’occasion d’assister au bitumage d’un petit tronçon de route de 200 m au centre-ville. Après le scandale lié à cette route que lui-même a ordonné de défoncer par un engin, à la rue Zighout Youcef, au mois d’août dernier suite à un mouvement de protestation des citoyens qui ont demandé son départ, il est revenu pour «superviser» la fin des travaux. La couverture de ce tronçon par une couche de bitume a été fêtée dans cette ville comme un événement ! En plus du maire, de deux de ses élus et du directeur du service technique, des citoyens se sont rassemblés au centre-ville pour assister aux travaux de bitumage. Ne croyant pas leurs yeux, certains, -surpris de voir enfin s’achever l’épisode sans fin de cette route-, commentent : «C’est triste, voila ou en est arrivé dans cette ville, où bitumer la route est devenu un événement pour les citoyens !» Et dire que ce tronçon a, durant plus de huit mois, subi les péripéties d’un bricolage qui a la peau dure dans cette ville. Et pour cause, plus de huit mois n’ont pas suffi pour aménager une route en plein centre-ville ! Tentant de justifier le retard mis dans la réfection de ce petit tronçon qui a soulevé la colère et l’indignation des citoyens, un élu a évoqué les longues procédures qui ont précédé le lancement des travaux. Loin de se sentir concerné par ce retard, le P/APC, qui a mis en cause tous les services de la ville d’El Milia pour ce qui est de la déliquescence que connaît cette dernière, nous a lancé, d’un air hautain : «Ecrivez !» Présent sur les lieux, un citoyen s’indigne en ces termes : «Dans cette ville sinistrée par tant de gabegie, il faut encore du temps et beaucoup de conscience pour venir à bout des vieux réflexes qui ont condamné les citoyens à une vie misérable !» Il faut rappeler qu’à quelques dizaines de mètres du centre-ville où le maire a «fêté» le bitumage de la rue Zighout Youcef, les habitants du boulevard du Nord sont encore isolés par d’interminables travaux qui durent depuis plusieurs mois.

-36,55 millions de dinars pour la réhabilitation de l’hôpital

Des travaux de réhabilitation seront prochainement lancés à l’hôpital Mohamed-Seddik Benyahia, de Jijel, pour un montant de 36,55 millions de dinars. Ces travaux, réalisables dans un délai de 3 mois, ont été confiés à des entreprises qui devraient prochainement ouvrir le chantier. Ils concernent la réhabilitation des murs extérieurs des services d’hospitalisation, des urgences et du service d’hémodialyse, la reprise des travaux d’étanchéité, la réfection de la buanderie et du sous-sol et celle du hall d’accueil des urgences, avec son revêtement.

EL WATAN

Commenter cet article