Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG EL MILIA DZ

Youcef Sebti est un écrivain et poète algérien

13 Août 2009, 13:05pm

Publié par Nabil Mérimèche

Né le 24 février 1943 à Boudious (père d’El Milia) dans une famille de petite bourgeoisie rurale, après l’école primaire et la médersa à El Milia, le lycée d’enseignement franco-musulman de Constantine, il entreprend des études d’agronomie et de sociologie. Il passe quelque temps à l’hôpital psychiatrique de Kouba (Alger). Chimiste puis enseignant à l’école d’agriculture de Skikda, à partir de 1969, on le retrouve comme enseignant à l’institut agronomique d’El Harrach, où il consacrera pratiquement la moitié de sa vie à l’enseignement et à la recherche. Poète et écrivain libre, personnalité forte par ses idées, président du comité des sages de l’INA, il était l’un des fondateurs de l’association culturelle El Djahidiya dont il fut secrétaire général. Sebti s’activait inlassablement au niveau de plusieurs revues scientifiques et culturelles ainsi que des mass media tant au plan national qu’international.

Dans la nuit du 27 à 28 décembre 1993, à El Harrach, des mains criminelles ont prématurément mis fin à sa vie. Sebti astreint son verbe à exprimer dans un style cru, un désespoir total et une solitude traumatisante. Douloureux dans son itinéraire, affamé dans sa quête, écœuré par l’absurde du quotidien, ce poète de l’angoisse, lucide, ennemi des nouveaux riches et des faux-semblants, a une passion illimitée du vrai. C’est lui prophétique qui écrit : "Je pleure l’été qui se retire / Je songe à la vieillesse / A la mort qui me dévoreront / bien avant / le retour du printemps (In L’Enfer et la Folie, page 53).
Œuvre : L’enfer et la folie, poème, Sned, Alger, 1981. Il laissa de nombreux manuscrits dont des nouvelles.


Commenter cet article

armone47 18/02/2010 12:16


merci pour se superbe document que je vais mettre de suite sur mon forum car j'ai un poète d'algérie et il s'appelle khaled et je veux lui faire plaisir voici l'adresse de mon forum
http://chenoa.forumactif.com/  merci amitié monique


michel 14/08/2009 09:24

J'ai bien connu Youcef et nous avons eu des discussions interminables en se promenant sur la route de Skikda, près de l'endroit où se trouvait la maison familiale.Le moins que l'on puisse dire c'est que pour lui, le chemin le plus court pour aller d'un point à un autre n'était pas la ligne droite.
Son frère Lamine, que je salue n'aime pas non plus choisir les chemins les plus simples.

Pour complèter un extrait de l'Enfer et de la Folie.

* Futur

Bientôt, je ne sais quand au juste
un homme se présentera à votre porte
affamé hagard et gémissant
ayant pour armes un cri de douleur
et un bâton volé

Tôt ou tard quelqu'un blessé
se traînera jusqu'à vous
vous touchera la main ou l'épaule
et exigera de vous le secours
et le gîte

Tôt ou tard je te le répète
quelqu'un viendra de très loin
et réclamera sa part de bonheur
et vous accusera d'un malheur
dont vous êtes l'auteur

Toi
tes semblables
vous qui sabotez la réforme agraire.

Je ne sais toujours pas s'il était sérieux ou si la provocation prenait aussi le dessus dans ses écrits.

Qu'il repose en paix