Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG EL MILIA DZ

ALGERIE : Les habitants de la commune d’Ouled Ali situé près d’El Milia se révoltent.

25 Avril 2010, 22:00pm

Publié par Nabil

ouled-ali.jpg

 

Les habitants de la commune d’Ouled Ali situé près d’El Milia se sont révoltés aujourd’hui le 25 Avril 2010.

 

Ils ont bloqué l’axe principales  Jijel Constantine, des incidents ont eu lieu, des arrestations  et mises en détention également.

 

Une délégation s’est rendue à la mairie pour rencontrer le maire d’El Milia, et lui faire part de l’état catastrophique de la situation. Dans un premier temps, le maire a refusé de les recevoir, puis après, l’insistance de cette délégation, le maire a dénié les recevoir quelques minutes. Après que lui ait été exposé la liste de leurs mécontentements, le maire d’El Milia leur apporte une réponse cinglante, « on vous balancera un peu de sable pour boucher les trous, ça vous plait comme cela » puis repart dans sa tour d’ivoire.

 

Fou de rage, ils décident de ne pas en rester là, ils rejoignent donc l’intersection de Boutias, où ils mettent en place un barrage, les forces de l’ordre se rendent sur place et font usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Un peu plus tard, des personnes seront interpellées dans plusieurs cafés.

 

En début de soirée, des heurts se seraient reproduits pour réclamer la libération des manifestants interpelés.

 

Ils ont exprimé leur grand ras le bol, en cause, la hagra quotidienne, la corruption et leurs conditions de vie de tous les jours, il y a quelques années d’énormes fonds financier avaient été alloués par l’état algériens pour la construction de routes, l’installation du gaz de ville, l’installation de l’eau potable, de réseaux d’égout et  remise en conformité du réseau électrique.

 

Mais depuis rien, le néant, bien au contraire ils assistent à la dégradation quotidienne de leur environnement par des pseudos sociétés de BTP qui bricolent à droite et à gauche plutôt qu’autre chose certain employé laisse même entendre que les fonds financier qui avait était débloqué n’existe plus. Les habitants ont dénoncé à plusieurs reprises ce manège qui n’avait que trop duré. Mais les élus locaux resteront sourds à leur appel de détresse.

 

Il y a une trentaine d’années, Les habitants d’ Ouled Ali avaient vu leurs terres agricoles de l’Ota plus connu sous le nom de zone de Bellara confisquées par les autorités, sans la moindre compensation financière, on leur avait promis de grand projet nationale, qui  apporterait emplois et prospérité à la région, depuis on connait la suite, on a rendu à coup de milliard, cette terre infertile en y  déposant une couche de grava rocheux sur toute sa surface, sur le papier les projets se sont succédés, mais dans la réalité rien n’a jamais été fait, les habitants d’ Ouled Ali se contenteront  du vide céleste  comme paysage en attendant mieux.

 

Début des années 2000, les habitants d’ Ouled Ali s’étaient déjà révoltés contre la destruction de la maison de Mohamed B., un pauvre parmi les pauvres, les autorités avaient décidé de raser purement et simplement le travail de toute une vie, en laissant à la rue toute une famille, tous les bataillons des forces mobiles des  wilayas limitrophes à celle de Jijel avaient été appelés en urgence pour étouffer cette rébellion.

 

Lors de l’expulsion par la force de cette famille, même les très hauts gradés des forces de l’ordre présent étaient en pleurs,  devant une situation  totalement incompréhensible et inhumaine. Mohamed B. sera emprisonné pour avoir contesté l’ordre de destruction, plus tard à chaque fois qu’il passa devant les ruines de sa maison, il était pris de malaise intense, Mohamed B. ne s’en remettra jamais, deux ans plus tard, il meurt de l’un de ces malaises, en laissant derrière lui une femme et un enfant. Qui encore aujourd’hui  vivent dans une situation très précaire et ne profiteront jamais d’un logement comme promis depuis des années, cette épisode aura marqué  très profondément les habitants d’Ouled Ali .

 

Les habitants de Ouled Ali dénoncent les attributions de logement de Tabreith, Tabreith qui fait parti d’ Ouled Ali mais seulement 2 logements sur près de 2 milles ont été attribués aux habitants de cette commune, pire encore beaucoup  des logements ont été attribués à des personnes peu scrupuleuses qui ont acquis plusieurs appartements dans un but de les faire louer alors que plusieurs milliers d’autres attendent depuis plusieurs années, un logement.

 

Depuis quelques mois, des représentants de l’état  se promènent au cœur d’Ouled Ali, non pas pour surveiller les travaux en cours comme les habitants l’avaient demandé, mais pour référencer toutes les parcelles de terrain où il n’y a pas de construction, afin d’exproprier leur propriétaire,  ces terres appartiennent aux grandes familles d’Ouled Ali depuis des siècles et aujourd’hui une poignée de fonctionnaire zélé incompétents de surcroit, décident que ce ne sera plus le cas. Fonctionnaire plus préoccupé  aux nombres de brochettes qu’ils vont déguster ce diner, plutôt qu’aux intérêts du peuple comme la loi leur incombe.

 

Le comble du cynisme a été atteint lorsque ces prétendus fonctionnaires ont promis à chaque famille qu’une mosquée serait construite sur ces terrains, afin de mieux faire passer leur vulgaire mensonge.

EL MILIA DZ

___________________________________________________

 

ARTICLE PARU SUR EL WATAN

El Milia (Jijel) : Les habitants de Ouled Ali bloquent le siège de l’APC

Des dizaines de citoyens ont manifesté leur ras-le-bol à cause de leurs conditions de vie déplorables, en fermant, hier, dans la matinée, les accès de la daïra et de l’APC d’El Milia.

 

Issus de la bourgade de Ouled Ali, renfermant plusieurs localités, du sud-est de la commune d’El Milia, ils sont venus, à bord de plusieurs bus mobilisés, pour la circonstance, les protestataires se sont, d’abord, postés devant les portails des deux édifices, empêchant, ainsi l’accès des fonctionnaires et des citoyens. Exigeant leur part, sinon, leurs droits, soutiennent ils, des programmes de développement consacrés à la commune d’El Milia, ces habitants n’ont pas hésité à pointer un doigt accusateur à l’endroit des responsables locaux, accusés de les avoir marginalisés. « Tout le monde sait que Ouled Ali est le plus grand village de la commune, mais nous demeurons les derniers en matière d’accès aux programmes de développement », tempêtent des jeunes postés devant les portails fermés. Les routes, les réseaux d’assainissement, les infrastructures sanitaires et postales, et le gaz de ville, sont, entre autres, les problèmes énumérés par les habitants de cette bourgade.

De l’avis de plusieurs citoyens des différentes localités de Ouled Ali, la situation est la même partout ailleurs, que se soit, fulminent ils, à Ouled Boulemnakher, à Cherfa, Abbas, pour ne citer que ces petites bourgades, où les conditions de vie sont difficiles. Des habitants, dont certains ont été reçus à la daïra par les responsables locaux, s’indignent du fait que : « ces derniers ignorent si nous habitons dans une zone rurale ou urbaine ? », une manière d’expliquer qu’ils sont totalement ignorés. Les pourparlers engagés avec des responsables locaux ont, cependant, permis de calmer les esprits avec la promesse que les préoccupations soulevées seront prises en charge dans l’immédiat. Des jeunes mécontents de l’issue des contacts entrepris sont revenus à la charge, quelques moments après, en allant barrer la RN43 au lieudit Boutias bloquant toute circulation sur cette voie névralgique reliant Jijel aux wilayas de Skikda, Mila et Constantine. Pour rappel, Ouled Ali est considérée comme le deuxième grand groupement d’habitation après le centre urbain de la ville d’El Milia, avec quelque 1 0 000 habitants. La commune d’El Milia a bénéficié d’un programme de 20 milliards de centimes au titre des projets communaux de développement (PCD), un budget qui reste insuffisants eu égard aux besoins nombreux des populations.

 

Par Zouikri A

 

Commenter cet article

hacene 10/05/2010 18:13



toutes leurs revendications sont légitimes mais il ne fallait pas tout saccager!!!



Fethi 09/05/2010 09:38



Dommage que le pays sombre!