Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BLOG EL MILIA DZ

Sources d'eau dans les montagnes de Jijel

28 Août 2011, 20:17pm

Publié par Nabil

source-eau-el-milia-algerie.jpg

Les sources d’eau des localités rurales de la wilaya de Jijel, notamment celles de la région de Texenna, sont devenues un véritable lieu de pèlerinage des jeûneurs.

 

La patience est cependant de mise, si on tient vraiment à remplir quelques jerricans, face au grand nombre de personnes attendant leur tour. Le maire de Texenna assure, quant à lui, que sa commune est connue par la fraîcheur et le goût de son eau. «On dirait un lieu de pèlerinage, les gens viennent de partout, de Jijel, de  Taher et de Tas soust ; ils sont nombreux à venir en famille ou en groupe d’amis pour se rafraîchir et respirer un peu d’air pur chez nous», affirme-t-il. Tout au long de la route menant aux localités où sont situées ces fontaines naturelles, les longues processions de voitures n’en finissent pas d’attirer le regard du commun des visiteurs. Rompre le jeûne sur une gorgée d’eau fraîche d’une des nombreuses fontaines de Texenna est une habitude qui s’ancre dans les mœurs des habitants durant le Ramadhan, à Jijel.

 

«Ces sources méritent d’être revalorisées, leur aménagement ne fera que du bien pour satisfaire la demande de plus en plus importante des citoyens», soulignent des habitants. Les sources de Bouzenta, Al Aïn Di Aïssa, Sidi Yakoub ou celle d’El Guefche, sont une fierté pour la région, bien que la population soit toujours confrontée à des difficultés en matière d’alimentation en eau potable. «L’eau fraîche de ces fontaines est incontestablement la meilleure ; aucune autre, fut-elle minérale conditionnée dans les bouteilles, ne peut rivaliser avec son goût», décrète, sûr de lui, un des habitués des lieux. Cela dit, si la notoriété des sources de Texenna est établie, il n’en demeure pas moins, qu’ailleurs, dans d’autres localités rurales, le même engouement est constaté pour le précieux liquide des fontaines.

 

Histoire d'eau

 

Dame nature n’a pas privé les régions montagneuses de sa précieuse eau jaillissante des profondeurs d’un sol sain et souvent boisé. Sur la route de la célèbre côte de Oued Z’hor, au nord de la ville d’El Milia, de nombreux visiteurs sont attirés par les points d’eau de la région, pendant que les habitants en sont privés. Si la crise d’eau fait rage au sein de la population, cette localité rurale à la nature montagneuse luxuriante n’a point désempli des amateurs du goût de son eau durant tout le mois de Ramadhan. Comme ailleurs, devant tout point d’eau, la patience est cependant le code de conduite.

 

«Celui qui ne patiente pas, ne ‘‘goutte’’ pas», lance, sur un air d’humour, un homme attendant son tour devant une des nombreuses sources de Mechat. Le tarissement de celles-ci est le principal problème auquel font face les accros de l’eau fraîche. Dès le mois de juillet, le compte à rebours commence, et certaines sources tarissent totalement à Texenna, Mechat. Une solution pour revaloriser ces sources est plus que souhaitable pour permettre, d’abord, à la population de s’alimenter en eau dans de meilleures conditions, et ensuite, aux amateurs de l’eau fraîche de s’abreuver à leur guise.               

 

El Watan : Zouikri A.

Commenter cet article

immobilier dz 30/11/2011 08:11


jijel devrait etre l'eldorado touristiqur de l'algérie.