Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG EL MILIA DZ

Région: Le tunnel de Texenna pourrait être lancé en 2013

17 Janvier 2013, 20:33pm

Publié par Mérimèche.N

 

 

tunnel-algerie.jpg

La réalisation du tunnel de Texenna entrant dans le cadre de la pénétrante autoroutière Djendjen-El Eulma pourrait être lancée au cours de 2013, a fait savoir la direction des travaux publics de la wilaya de Jijel.

 Bien que ce projet relève de l’agence nationale des autoroutes (Ana), la DTP qui annonce un taux d’avancement de l’étude de 60%, affirme que le maître de l’ouvrage (Ana) pourrait réceptionner partiellement l’étude, notamment celle relative au tunnel de Texenna pour lequel celle-ci recourra soit à un appel d’offres international ou à un siple marché de gré à gré pour accélérer la mise en chantier de cet important ouvrage. Il y a lieu de souligner que ce tunnel d’une longueur de 1850 m, démarre à partir du PK 24 +150 du tracé de la pénétrante, à une élévation de 485 m. La pente longitudinale maximale sera de 4% à l’intérieur du tunnel.

L’étude a prévu des équipements de ventilation, d’éclairage, de sécurité et de surveillance ainsi qu’un système de détection et de lutte contre l’incendie. Sur un autre plan, la DTP annonce le prochain lancement l’opération d’expropriation des propriétaires de terrains se trouvant dans l’emprise du projet. Une enveloppe de 1,27 milliard de dinars a été dégagée pour indemniser les propriétaires, une fois l’étude parcellaire réceptionnée. Quant au déplacement des différents réseaux, une enveloppe de 665 millions de dinars a été réservée à cet effet.   

 

Fodil S.

Voir les commentaires

El Milia : le voleur des mosquées sous les verrous

17 Janvier 2013, 20:20pm

Publié par Mérimèche.N

 

aresstaion

Un faux dévot de 26 ans, natif de l’agglomération rurale de Tanefdour, qui s’introduisait dans les mosquées pour voler des fonds de la Zakat, a fini par être pris la main dans le sac vendredi dernier.

 Il a sévi notamment dans les mosquées «Ennour» de la cité Lmridja et Salah-Eddine El Ayoubi, à la cité Boumahrane. Son stratagème consistait à ouvrir les caisses installées à l’intérieur de ces mosquées, pourtant soigneusement fermées, pour dérober l’argent de la Zakat. A l’issue de l’audience qui a été réservée hier à cette affaire, le procureur de la République a requis 6 ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende pour chacun des vols commis dans ces deux lieux de culte. Le verdict définitif est attendu pour le lundi prochain.                 

 

Zouikri A.

Voir les commentaires

L’huile d’olive à la cote

14 Janvier 2013, 21:34pm

Publié par Mérimèche.N

olivier-algerie-huile-olive.jpg

 

Tout a augmenté, et pourquoi pas l’huile d’olive ? ou surtout celle-là ?

 Comme il fallait s’y attendre, le prix l’huile d’olive a atteint un nouveau record en se vendant dans certaines localités…à 700 DA le litre. Dans certaines régions de la wilaya, on le propose entre 600 et 650 DA. Si le prix de cette denrée, très prisée par les ménages, obéit à la loi de l’offre et de la demande, l’inflation générale qui n’épargne aucun produit a plaidé pour sa hausse, selon des initiés au circuit de la production oléicole. «Le travail de la récolte des olives est une véritable corvée, pourquoi se lamenter sur ce prix du moment que tous les produits ont connu une hausse vertigineuse», soutiennent des producteurs.

 

Le prix de l’huile de bonne qualité, - la tradition veut que ses graines soient bouillies d’abord sur le feu avant de passer au stade de l’écrasement, est à 700 DA le litre. Celle préparée, en dehors de la tradition, est proposée à 600 DA le litre dans la plupart des huileries, indique-t-on. L’on constate, selon ces initiés, que la  production est meilleure que celle de l’année passée, si on tient compte du fait que le rendement d’un quintal d’olive peut produire en moyenne jusqu’à 17 litres. L’année passée, précise-t-on, le quintal a rapporté en moyenne 14 litres seulement. Il reste à souligner que l’huile d’olive est devenue, d’année en année, un produit très sollicité par des consommateurs attachés aux traditions culinaires. «Tout se fait à base d’huile d’olive et si on n’en arrose pas ce qu’on prépare, même s’il s’agit d’une simple salade, le repas n’a aucun goût», reconnaît-t-on.

Depuis quelques années, un autre produit oléicole, celui de l’huile de lentisque, très recherché pour ses innombrables vertus thérapeutiques, est entré dans les mœurs de certains producteurs. Des femmes et des hommes se mettent d’ailleurs de plus en plus à cueillir les petites graines noires de ce fruit pour le revendre à des propriétaires d’huileries ou l’écraser eux-mêmes pour en extraire une huile qui se monnaie au prix fort…. de 3 000 DA le litre.

Rami Z.

 

Voir les commentaires

Zone de Bellara : Et le projet sidérurgique de Rebrab ?

14 Janvier 2013, 21:28pm

Publié par Mérimèche.N

fonderie algerie

 

Depuis la signature officielle d’un accord entre l’Algérie et le Qatar pour la réalisation d’un complexe sidérurgique dans la zone de Bellara, à El Milia, l’opinion publique locale n’en revient pas de son appréhension de voir ce projet connaître le même sort que ceux qui l’ont précédé.

 

 Le tout récent souvenir de Renault, dont l’usine de montage de voiture a été transférée à la toute dernière minute à Oran pour des raisons peu convaincantes pour cette opinion, est resté en travers de la gorge des citoyens de cette wilaya. En dépit des informations selon lesquels le constructeur français a trouvé le site de Bellara sans attraits, dans la wilaya de Jijel, l’on croit toujours à un énième coup qui a voulu que ce site ne reçoive un projet qui soit au moins à la hauteur du tapage qui a été fait autour de lui. Depuis quatre décennies, on assiste à des péripéties qui se suivent et qui se ressemblent au grand dépit d’une population qui a cru à un coup du sort en espérant travailler dans une usine de Renault ou dans un complexe sidérurgique !

 

A défaut de Renault, on nous console par une usine sidérurgique dont on parle depuis l’époque du défunt président Houari Boumediene ; avant l’arrivée de ces Qataris, souvenez-vous que des Egyptiens, des Français, des Japonais, des Italiens et même Rebrab, sont tous passés par là pour nous promettre la même chose», se lamente-on. Certains s’interrogent, d’ailleurs, sur le sort du projet de Rebrab, patron du groupe Cevital, venu à Jijel au mois d’août 2010, pour annoncer, à grand renfort médiatique, la réalisation d’une usine sidérurgique de presque la même taille que celle qui va être effectuée en partenariat avec le Qatar. Rebrab avait promis une usine qui générera 5 000 postes d’emploi directs et 50 000 autres indirects pour un montant de 3,5 milliards de dollars et une capacité en produits de 5 millions de tonnes, en plus de la garantie qu’elle soit non polluante. L’accord signé entre l’Algérie et le Qatar porte sur un investissement qui produira 2 millions de tonnes d’acier par an à partir de 2017, avant d’atteindre près de 5 millions de tonnes dans sa phase finale.

L’Algérie a un bon pactole de réserves de change, pourquoi fait-elle appel à des Qataris, dont le jeu trouble dans les payas arabes est de plus en plus source d’inquiétude pour certains, et pourquoi ne permet-elle pas à Rebrab de concrétiser son projet ?» se demande-t-on dans le sillage des propos échangés entre citoyens depuis l’annonce de la signature de ce projet. L’on ne cesse, à ce titre, de s’interroger sur les motifs ayant conduit à ce silence qui entoure le fameux projet de Rebrab. A-t-il été bloqué dans son élan, comme on le laisse entendre dans certains médias, ou s’est-il de lui-même rétracté ? La seule réponse à ces interrogations est que le dossier de ce projet, déposé à l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi), il y a deux ans, attend le feu vert du Comité national des investissements (CNI), a-t-on indiqué, lors de la venue de Rebrab à Jijel en 2010.                    

Zouikri A.

Voir les commentaires

El Milia : Mort suspect à Ouled Ali

14 Janvier 2013, 20:46pm

Publié par Mérimèche.N

gendarmerie algerie algerienne

Un jeune homme, C. Mohamed, âgé de 28 ans, qui depuis qu’il est sorti de chez lui mardi dernier n’avait pas donné signe de vie, a été retrouvé, ce vendredi, aux environs de 14h, mort dans une ancienne maison appartenant à ses parents, au lieudit, Bouroma, sur les hauteurs de la cité de Tabriht, à la périphérie de la ville d’El Milia.

 

 Des membres de sa famille, partis à sa recherche, ont été surpris de découvrir le corps inerte du jeune homme. Alertés, les services de la gendarmerie et de la Protection civile se sont déplacés sur les lieux ou ils ont procédé au transfert du corps de la victime à la morgue de l’EPH Bachir Mentouri d’ El Milia. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cette mort, qui reste énigmatique, d’autant plus, indique-t-on, que le corps du jeune homme ne comporte aucune trace de violence.           

 

El Watan : Zouikri A.

Voir les commentaires

El Milia : Déterioration de la cité Tabrith en image

11 Janvier 2013, 21:29pm

Publié par Mérimèche.N

tab2

 

tab6

 

tab 1 

tab3 

 

tab4

Cité Tabriht à El Milia (Jijel) : un site inapte à recevoir de nouvelles constructions

Des questions se posent sur la fiabilité des études ayant précédé le choix du terrain. 

Des habitants de certains blocs menacés réclament toujours leur évacuation, malgré l’entame des opérations de confortement dans les lieux.

Pendant que la polémique enfle sur la menace d’effondrement des blocs, qui ne cessent de se fissurer l’un après l’autre à la cité Tabriht, située à la périphérie de la ville d’El Milia, et le sort qui leur sera réservé, le chef de daïra a indiqué que ce site est désormais déclaré inapte à recevoir de nouvelles constructions. Par cet aveu, c’est tout le projet de ce qui a été appelé la nouvelle ville d’El Milia qui est remis en cause. Cette révélation survient après l’entame des opérations de confortement sur le site, pour tenter de stabiliser le sol, et par ricochet, arrêter le phénomène de ces fissures. Il convient de rappeler que dès l’arrivée en 2005 des premiers locataires dans cette grande cité-dortoir, dépourvue de toutes infrastructures, des fissures ont été constatées sur les façades de certains blocs, avant que le phénomène ne prenne des proportions dangereuses.

La crainte d’un imminent effondrement de ces bâtiments a poussé les responsables à évacuer les locataires tout en lançant des opérations de confortement du site. Les nouveaux appartements, construits sur un autre site se trouvant en contre bas de cette cité, ont servi de solution de rechange pour reloger les familles évacuées de ces blocs. A ce jour, l’on compte 10 blocs pour un ensemble de 176 appartements qui ont été vidés de leurs occupants sur un total de plus de 600 logements érigés sur ce site. Laissés à l’écart de cette opération et menacés dans leurs logements par ces fissures, des habitants de plusieurs blocs, notamment ceux portant les numéros 6, 22 et 23, exigent leur relogement.

«Pourquoi on refuse de nous sortir de ce danger qui pèse sur nos têtes et pourtant nous faisons face au même problème», s’interrogent des locataires du bloc 6. Le déplacement sur les lieux du chef de daïra, du maire et du directeur par intérim de la DUC, pour tenter de rassurer les occupants de ce bloc, n’a pas pour autant calmé leur inquiétude. Ces responsables affirment que les clinomètres placés sur les lieux n’ont détecté aucun mouvement de sol, après les opérations de confortement. Alors que l’on affirme que le dossier de ce site est soigneusement pris en charge par les services spécialisés du contrôle technique de la construction (CTC), des observateurs, se basant sur l’ampleur des fissures constatées et sur la nature du sol de cette assiette décrètent des projections pessimistes sur l’avenir de cette cité.

«Mais qui peut accepter de vivre dans ces blocs une fois, comme on dit, le sol réconforté?», s’interroge-t-on avec ironie. Au sein de l’opinion publique locale, des questions se posent sur la fiabilité des études ayant précédé le choix de ce site et la responsabilité de ceux qui ont pris le soin de réaliser le projet de cette nouvelle ville.

Source El Watan : Zouikri A.

 

 

Voir les commentaires

EID MUBARAK

26 Octobre 2012, 07:43am

Publié par Mérimèche.N

eid_moubarak-1-.jpg

Voir les commentaires

Match hebdomadaire à bellara El Milia

30 Septembre 2012, 13:31pm

Publié par Mérimèche.N

bin3.jpg

Photo Nabil Mérimèche

Match de football hebdomadaire dans la zone de bellara El Milia, chaque week end les passionnés de football de toutes générations, des toutes les communes de la région de El Milia se retrouve, pour partager leur passion.

Voir les commentaires

Aid El Fitr

18 Août 2012, 22:43pm

Publié par Mérimèche.N

aid-el-fitr.jpg

Voir les commentaires

50 ans de l'indépendance de l'Algérie

1 Juillet 2012, 21:47pm

Publié par Mérimèche.N

independance-algerie--guerre.jpg

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>