Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG EL MILIA DZ

Articles avec #actualite el milia

Vue aérienne de la région de El Milia, profitez-en

10 Mai 2014, 21:22pm

Publié par Mérimèche.N

photo-avion-el-milia-oued-zhor.jpgvue aerienne el milia jijel 1

 

La prochaine fois que vous prendrez l’avion à destination de l’Algérie,  profitez du voyage pour admirer les vues aériennes exceptionnelles de la région de El Milia, pour pouvoir en profiter quelques conditions  sont nécessaires, tout d’abord prendre un vol dans le sens  départ de Mulhouse à destination  de Constantine, ensuite il est impérative de s’installer sur les sièges situés à droite de l’appareil, bien entendu près du hublot,  lorsque vous approchez des côtes algérienne vous apercevrais alors la régions d’El Milia ( le littoral) là devant vos yeux, tout d’abord Oued Zhor,  Ouled Attia, Béni Ferguène, Béni Bélaïd  en  prolongeant jusqu’à la ville de Jijel (à peine visible).

 

barrage-boussiaba-el-milia-algerie.jpg

Barrage de Boussiaba

Puis le spectacle continu parmi les lieux facilement distinctif on pourra apercevoir, le barrage de Boussiaba, la zone de Bellara et plus loin le grand barrage de Béni Haroun.

Si vous êtes installés à gauche de l’appareil, là vous pourrez admirer la ville de Collo et sa région.

 

Nabil Mérimèche

EL MILIA DZ

Voir les commentaires

Centrale thermique de Bellara

24 Avril 2014, 21:30pm

Publié par Nabil Mérimèche

bin3

C’est parti, après plus de 30 années d’attente, enfin un projet commence à prendre forme sur la zone de Bellara (communément appelé  L’Ota) les travaux de réalisation de la  centrale thermique d'une capacité de production électrique de 1600 Mégawatt ont commencé, les travaux de terrassement sont à pied d’œuvre, on peut observer le défilé incessant des bulldozers, camions à benne, compacteurs et autres engins, qui ne cessent que la nuit tombée.    

Voir les commentaires

Bientôt la réalisation d’un pôle universitaire à El-Milia

22 Septembre 2013, 19:09pm

Publié par Mérimèche.N

pole-universitaire-algerie-el-milia.jpg

L’université de Jijel vient de bénéficier d’une enveloppe de 186 milliards de centimes pour la réalisation de nouvelles facultés, avons-nous appris. En effet, le projet tant attendu est celui du troisième pôle universitaire au lieudit Timizer, dans la commune d’El-Aouana (ex-Cavalo), sur une superficie de 32 000 ha. Ce dernier qui devait être lancé au mois d’avril dernier abritera un nombre important de facultés, telles celle la faculté des sciences de la nature et de la vie, celle des sciences exactes et de l’informatique, celle des sciences agronomiques et celle de médecine. Il sera doté également de quatre bibliothèques et d’un auditorium, le tout implanté sur le site de Timizer donnant directement sur la mer. Cette enveloppe servira également à la réalisation d’un autre pôle universitaire à la commune d’El-Milia, qui disposera selon nos informations d’une école supérieure de métallurgie d’une capacité de 1000 places et d’une résidence universitaire de 500 lits. Ce projet qui sera lancé à la fin de l’année en cours laisse croire qu’il assurera la formation des cadres pour l’usine sidérurgique de Bellara.

Source : Liberté, Mouloud Saou

Voir les commentaires

El Milia, la ville la moins desservie en eau

9 Mai 2013, 15:49pm

Publié par Mérimèche.N

penurie eau algerie

 Notoirement connue pour être la région la moins desservie en eau potable pour des raisons diverses, la ville d’El Milia est la seule, avec la petite bourgade communale de Djimla, dans toute la wilaya où le précieux liquide ne coule pas quotidiennement dans les robinets.

Les statistiques fournies par les services de l’ADE, à l’occasion de la récente visite du ministre des Ressources en eau, ont confirmé ce qui n’était un secret pour personne. L’on apprend que parmi les 9 communes gérées par cette unité, El Milia ne bénéficie que d’un faible apport d’eau estimé à 8% à raison d’un jour sur deux. Cet apport est de l’ordre de 92%, quand il s’agit de servir les abonnés au rythme de un jour sur quatre. Contrairement à El Aouana et Jijel, qui bénéficient d’une meilleure alimentation en eau potable, avec un apport en mode H24 ou quotidien à partir du barrage de Kissir, la ville d’El Milia n’est desservie qu’au gré d’un rythme irrégulier.

Certains quartiers n’ont plus d’eau depuis de longs mois et les abonnés sont sommés de s’acquitter des factures d’abonnement. Les responsables du secteur, qui se sont avérés impuissants à changer cette donne, promettent que l’acheminement de l’eau du barrage de Boussiaba dans les prochaines années réglera ce problème. «D’ici deux ans, le problème sera maîtrisé ; les ouvertures des plis pour lancer les études de mise en place des réseaux et de la station de pompage et de traitement pour ce projet sont finalisées et il ne reste que le démarrage des opérations prévues», nous indique-t-on. Les habitants vont devoir attendre encore au moins deux ans, sans tenir compte des aléas et des éventuelles entraves bureaucratiques qui peuvent surgir à tout instant pour différer la mise en marche de ces projets tant attendus. 

Zouikri A. (El Watan)

Voir les commentaires

El Milia : Tabreiht, 19 familles évacuées.

23 Janvier 2013, 22:02pm

Publié par Mérimèche.N

tab6

Le 19 janvier dernier, 19 familles qui logées dans les bâtiments (blocs 38 et 41) qui menacent de s’effondrer, ont été relogé en lieu sûr.

Dans le même le temps, on apprend que des travaux de confortement sont actuellement en cours, pour un montant de 160 millions de dinars. Ce qui nous amène à nous interroger sur la nécessité à engager de tels travaux, très couteux, alors que les bâtiments concernés sont d’ores et déjà condamner à la destruction.

Nabil Mérimèche

Voir les commentaires

Région : des chutes de neige et des appréhensions

23 Janvier 2013, 21:36pm

Publié par Mérimèche.N

neige el milia

 Les premiers flocons de neige, tombés, la semaine passée, sur les régions montagneuses du sud de la wilaya, ont fait rappeler un pire cauchemar à la population.

Certains se sont lancés dans l’achat et le stockage des produits alimentaires et d’autres se sont mis à faire une réserve de bouteilles de gaz butane. Le souvenir de la situation vécue durant l’hiver de l’année passée est toujours vivace dans les esprits.«Nous n’avons que deux retrochargeurs, qui ne servent à rien en pareilles situations ; nous demandons des bulldozers, notre parc est presque vide», affirme le P/APC de la commune de Ouled Askeur.

Joint par téléphone, ce responsable a rappelé que c’est l’armée qui était intervenue pour désenclaver la région, l’année passée, après plus d’une semaine d’un isolement total. Les mêmes échos d’appréhension parviennent de la commune de Selma où l’on a lancé un appel pour le renforcement du parc communal par des moyens plus adéquats. Dans le reste des communes, et en dépit de quelques efforts de mobilisation des engins, l’on note une insuffisance des moyens d’intervention. Les services de la wilaya, de même que la direction des travaux publics, ont souvent rappelé que les engins sollicités sont prêts à intervenir en cas d’alerte.

 

El Watan, Zouikri A.                 

 

 

Voir les commentaires

El Milia : plus de vingt ans d’attente pour une ligne téléphonique

23 Janvier 2013, 21:33pm

Publié par Mérimèche.N

reseau algerie telephone

 Vingt ans après d’attente, et point de ligne téléphonique! C’est ce qui se passe à la cité Lakhnak, dans la ville d’El Milia, où la première demande de raccordement au réseau de téléphone fixe a été adressée aux services des PTT de l’époque en...1989 !

Depuis cette date, c’est l’éternelle attente sans que les services concernés ne daignent sortir de leurs bureaux et venir prendre connaissance de la réalité du terrain pour la réalisation d’un tel projet. Des promesses de prise en charge de cette doléance ont, cependant, été faites à la faveur de la dernière demande déposée, l’année dernière, à la direction de wilaya d’Algérie Télécom.

Une sortie sur les lieux a été effectuée pour vérifier la possibilité de réalisation d’un raccordement au téléphone fixe de ce quartier. Des habitants clament, toutefois, leur impatience de voir le téléphone arriver pour pouvoir accéder à Internet. «Nous invitons les responsables d’Algérie Télecom à comprendre notre démarche,
nous avons besoin de cet outil de communication, Internet est indispensable de nos jours, il est un outil de travail, pourquoi nous en prive-t-on ?» soutient-on.

El watan : Djihane Z.

 

Voir les commentaires

Région: Le tunnel de Texenna pourrait être lancé en 2013

17 Janvier 2013, 20:33pm

Publié par Mérimèche.N

 

 

tunnel-algerie.jpg

La réalisation du tunnel de Texenna entrant dans le cadre de la pénétrante autoroutière Djendjen-El Eulma pourrait être lancée au cours de 2013, a fait savoir la direction des travaux publics de la wilaya de Jijel.

 Bien que ce projet relève de l’agence nationale des autoroutes (Ana), la DTP qui annonce un taux d’avancement de l’étude de 60%, affirme que le maître de l’ouvrage (Ana) pourrait réceptionner partiellement l’étude, notamment celle relative au tunnel de Texenna pour lequel celle-ci recourra soit à un appel d’offres international ou à un siple marché de gré à gré pour accélérer la mise en chantier de cet important ouvrage. Il y a lieu de souligner que ce tunnel d’une longueur de 1850 m, démarre à partir du PK 24 +150 du tracé de la pénétrante, à une élévation de 485 m. La pente longitudinale maximale sera de 4% à l’intérieur du tunnel.

L’étude a prévu des équipements de ventilation, d’éclairage, de sécurité et de surveillance ainsi qu’un système de détection et de lutte contre l’incendie. Sur un autre plan, la DTP annonce le prochain lancement l’opération d’expropriation des propriétaires de terrains se trouvant dans l’emprise du projet. Une enveloppe de 1,27 milliard de dinars a été dégagée pour indemniser les propriétaires, une fois l’étude parcellaire réceptionnée. Quant au déplacement des différents réseaux, une enveloppe de 665 millions de dinars a été réservée à cet effet.   

 

Fodil S.

Voir les commentaires

El Milia : le voleur des mosquées sous les verrous

17 Janvier 2013, 20:20pm

Publié par Mérimèche.N

 

aresstaion

Un faux dévot de 26 ans, natif de l’agglomération rurale de Tanefdour, qui s’introduisait dans les mosquées pour voler des fonds de la Zakat, a fini par être pris la main dans le sac vendredi dernier.

 Il a sévi notamment dans les mosquées «Ennour» de la cité Lmridja et Salah-Eddine El Ayoubi, à la cité Boumahrane. Son stratagème consistait à ouvrir les caisses installées à l’intérieur de ces mosquées, pourtant soigneusement fermées, pour dérober l’argent de la Zakat. A l’issue de l’audience qui a été réservée hier à cette affaire, le procureur de la République a requis 6 ans de prison ferme et 100 000 DA d’amende pour chacun des vols commis dans ces deux lieux de culte. Le verdict définitif est attendu pour le lundi prochain.                 

 

Zouikri A.

Voir les commentaires

L’huile d’olive à la cote

14 Janvier 2013, 21:34pm

Publié par Mérimèche.N

olivier-algerie-huile-olive.jpg

 

Tout a augmenté, et pourquoi pas l’huile d’olive ? ou surtout celle-là ?

 Comme il fallait s’y attendre, le prix l’huile d’olive a atteint un nouveau record en se vendant dans certaines localités…à 700 DA le litre. Dans certaines régions de la wilaya, on le propose entre 600 et 650 DA. Si le prix de cette denrée, très prisée par les ménages, obéit à la loi de l’offre et de la demande, l’inflation générale qui n’épargne aucun produit a plaidé pour sa hausse, selon des initiés au circuit de la production oléicole. «Le travail de la récolte des olives est une véritable corvée, pourquoi se lamenter sur ce prix du moment que tous les produits ont connu une hausse vertigineuse», soutiennent des producteurs.

 

Le prix de l’huile de bonne qualité, - la tradition veut que ses graines soient bouillies d’abord sur le feu avant de passer au stade de l’écrasement, est à 700 DA le litre. Celle préparée, en dehors de la tradition, est proposée à 600 DA le litre dans la plupart des huileries, indique-t-on. L’on constate, selon ces initiés, que la  production est meilleure que celle de l’année passée, si on tient compte du fait que le rendement d’un quintal d’olive peut produire en moyenne jusqu’à 17 litres. L’année passée, précise-t-on, le quintal a rapporté en moyenne 14 litres seulement. Il reste à souligner que l’huile d’olive est devenue, d’année en année, un produit très sollicité par des consommateurs attachés aux traditions culinaires. «Tout se fait à base d’huile d’olive et si on n’en arrose pas ce qu’on prépare, même s’il s’agit d’une simple salade, le repas n’a aucun goût», reconnaît-t-on.

Depuis quelques années, un autre produit oléicole, celui de l’huile de lentisque, très recherché pour ses innombrables vertus thérapeutiques, est entré dans les mœurs de certains producteurs. Des femmes et des hommes se mettent d’ailleurs de plus en plus à cueillir les petites graines noires de ce fruit pour le revendre à des propriétaires d’huileries ou l’écraser eux-mêmes pour en extraire une huile qui se monnaie au prix fort…. de 3 000 DA le litre.

Rami Z.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>